Pharmacien Industriel


Principales missions du Pharmacien Industriel :

En laboratoire ou dans une unité de production, le pharmacien industriel contribue à l'élaboration de nouveaux médicaments ou à l'amélioration de produits existants.
Intégré dans une équipe de biologistes, d'ingénieurs chimistes, de médecins et de vétérinaires, le pharmacien industriel définit la composition des produits, choisit la forme : gélules, comprimés, sirop... et le conditionnement.
Il lui faut tenir compte de la facilité d'emploi, mais aussi des impératifs de conservation et de sécurité.
C'est lui qui met en place les procédures de fabrication et de contrôle.
Son Objectif est de produire beaucoup et rapidement et au moindre coût.

Savoir-faire spécifiques :

  • élaborer de nouveaux produits ou améliorer les médicaments existants.
  • travailler sur la formulation, la conservation, les instruments appropriés pour la fabrication et la forme : comprimé, gélule, sirop, etc.
  • constituer un dossier scientifique et législatif pour obtenir du ministère de la Santé une autorisation de mise en vente sur le marché.
    Il faut compter au moins dix ans entre la conception d'un médicament et sa diffusion dans les officines.
  • contrôler et organiser l'ensemble de la chaîne de production : achat des matières premières, suivi des étapes de fabrication, contrôle du conditionnement et commercialisation.

 

Conditions de l'exercice :

Chaque année, les laboratoires pharmaceutiques recrutent quelques centaines de pharmaciens pour travailler dans leurs unités de recherche ou dans leurs usines de fabrication de médicaments.
Attention, la concurrence est difficile avec les médecins pour des postes similaires.
Dans l'industrie, votre salaire de pharmacien varie en fonction de l'expérience et du poste occupé.

En plus de votre salaire fixe, vous recevez une rémunération variable liée à vos performances ou aux résultats de votre entreprise.
Pharmacien dans l'industrie / Pharmacienne dans l'industrie: 1 800 € à 3 500 €
Les montants indiqués correspondent aux rémunérations mensuelles nettes de l'année 2009

 

Lieux de l'exercice :

Dans un laboratoire, le pharmacien évolue au milieu des éprouvettes, des microscopes électroniques et des ordinateurs.
Mais il peut aussi passer des semaines le nez plongé dans des dossiers d'autorisation d'essai sur des personnes humaines ou d'autorisation de brevets.
Dans les usines, il supervise toutes les étapes de la fabrication : en atelier, dans les zones d'approvisionnement, de stockage, d'expédition, etc.

  

Qualités requises :

  • Tenacité : la recherche est parfois source de grandes déceptions, lorsqu'un produit ne voit pas le jour ou qu'un protocole ne donne pas les résultats espérés.
  • Polyvalence : Recherche, santé publique, connaissance des processus de production industrielle, gestion d'équipe, marketing, contrôle qualité...

Le pharmacien dans l'industrie est beaucoup plus qu'un simple scientifique et a souvent suivi un double cursus d'études.

 

Formations :

Six ans d'études pharmaceutiques (au minimum) à l'université pour préparer le diplôme d'État de docteur en pharmacie.
Presque tous les étudiants qui réussissent le concours sont titulaires d'un bac S.
Les premier et deuxième cycles d'études durent chacun 2 ans.

Suite à la réforme de la première année des études de santé, à compter de la rentrée 2010, les étudiants en pharmacie doivent débuter leur cursus par une PACES, Première année commune aux études de Santé (ou "L1 santé").
La PACES, qui concerne principalement les étudiants en médecine, odontologie, école de sage-femmes et pharmacie, est sanctionnée par un concours très sélectif qui se déroule en 2 temps : à la fin du premier semestre (épreuves communes), puis à la fin du deuxième semestre (épreuves communes et épreuves spécifiques).

Un troisième cycle court, en 2 ans, mène au diplôme d'Etat de docteur en pharmacie générale, permettant d'exercer en officine ou en industrie.
L'internat, ou troisième cycle long, dure 4 ans. L'accès est soumis à un concours.
Il permet d'obtenir le même diplôme, mais enrichi de spécialités, dont la pharmacie industrielle et biomédicale.

Certains masters professionnels ou recherche, orientés vers la gestion ou le contrôle qualité dans l'industrie pharmaceutique, peuvent apporter un bon complément de formation, en 1 an supplémentaire.
Les annonces demandent souvent des candidats ayant aussi des compétences en gestion ou en marketing.
La maîtrise de l'anglais est souvent exigée par les laboratoires.

Pour 2010, 3 090 places sont proposées au niveau national (même nombre de places qu'en 2008 et 2009).

 

Evolutions possibles :

Vous débutez en tant qu'assistant d'un directeur de laboratoire ou d'un responsable de production.
Puis, avec quelques années d'expérience, vous pouvez prendre la direction d'une unité de recherche, encadrer une unité de production ou encore gérer un service administratif.
Avec de l'expérience, vous pouvez vous consacrer plus précisément à des activités de recherche-développement, de contrôle qualité, voire de marketing (chef de produit pharmaceutique).

 

Les +
Le métier ne connaît pas la routine car, au cours d'une carrière, le pharmacien dans l'industrie peut travailler dans des contextes extrêmement variés.

Les -
Dans un laboratoire de recherche, la patience est de mise : chaque test n'aboutit pas à un médicament et le délai de commercialisation d'un nouveau traitement se compte en années !

 

Formation initiale (http://www.nadoz.org/FicheSecteur.aspx?GfeId=16&choixPage=8)
Formation continue (http://www.nadoz.org/formation-continue.aspx)

Source : www.lesmetiers.net
http://www.nadoz.org/FicheMetier.aspx?MetierId=445

Nos offres d'emploi de pharmacien industrie



En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation de cookies. Pour en savoir plus sur leur utilisation, cliquez ici.